Naruto Shippucraft


REPRISE du Serveur Minecraft Naruto Shippucraft !!! IP : nsippucraft.mine.gg
 
AccueilAccueil  GalerieGalerie  FAQFAQ  RechercherRechercher  MembresMembres  GroupesGroupes  S'enregistrerS'enregistrer  ConnexionConnexion  

Partagez | 
 

 Mais encore, être fou n'a jamais empêché personne d'être une personne bien.

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
Raitsuyaga

avatar

Messages : 1
Date d'inscription : 25/04/2016
Age : 19
Localisation : Pole Nord

MessageSujet: Mais encore, être fou n'a jamais empêché personne d'être une personne bien.    Jeu 28 Avr - 2:12

Présentation IRL
Il parait que quand on se présente, il y a plusieurs petites infos qu'on donne. Genre son prénom, son âge, où on habite, tout ça quoi. Mais des fois on brise les codes. Mais c'est pas mon genre, haha. Alors je vais TOUT vous dire. Ou presque.

Je m'appelle Maxime. J'sais, mon prénom a juste grave la classe. Mais la vérité, c'est qu'on m'appelle plus Maxouuuu, alors bon, je dois plus trop savoir comment je m'appelle.

Vous aurez sans doute deviné que j'suis un garçon. Ou alors vous le savez parce que je l'ai déjà fait remarquer par mon génie. Ou alors vous saviez pas, vous pensiez que j'étais réellement une fille et ça casse le mythe. Si c'est pas malheureux, ça. Mais non, je suis bel et bien un Garçon, que ça vous plaise ou non. T'façons être un garçon c'est trop cool, tu peux pas test quoi !

Sinon j'ai 18 ans, ohmondieu que le temps passe vite - et ça me ravit pas du tout. Enfin si, sur un point je suis content : j'vais pouvoir aller acheter de l'alcool légalement. Et ça c'est cool. Non, je ne suis pas alcoolique, m'enfin, où vous allez chercher ça ? Mais à part ça, j'vois pas de points positifs quant au fait d'être majeur. Seriously, j'peux pas faire de bêtises, sinon j'suis obligée de tout assumer tout seul. Et puis en plus, je suis juste un gamin dans ma tête, alors ça va me faire un décalage âge-mentalité. Dans ma tête, j'ai 12 ans, et encore. Mon côté doudou aussi. J'vous le présenterai après !

Sinon j'habite approx' en France, il paraît. En haut au milieu, plus précisément.

Voilà, généralités faites. Jusqu'ici je dois pas vous faire trop peur. Enfin j'espère. 8D Sinon je vous conseille pas de lire la suite, c'tout.

Je suis un peu tarée sur les bords. J'y peux rien, c'est de famille. J'ai tendance à mettre plein de mots bizarres ensemble. Des fois ça a un sens, des fois moins. J'aime bien les tirets - ça permet de faire des parenthèses sans parenthèses, et si ça c'est pas roxxor quand même - et les points d'interrogation. Mais juste pour la forme. Mais encore, être fou n'a jamais empêché personne d'être une personne bien. :3

J'aime bien déballer ma vie en mode "j'écris des pavés". Genre ce que je fais là. J'suis sûre que vous lirez jamais tout. 8D En fait non, j'en suis pas sûr, mais c'est pour faire "staïle" comme disent les jeunes de nos jours.

Les néologismes. J'crois que je suis née pour inventer des mots, honnêtement. Ou alors, c'est juste que je sais pas parler français, c'est possible aussi. T'façons j'suis un fou dans ma tête, alors j'fais ce que je veux, ok ? è_é Pastaper, non pastaper !

Je suis sadique ( Demandé a Kassuya.) Oquewi. Par contre, j'aime pas qu'on me frappe ou qu'on soit méchant avec moi. Sinon je boude, ou je pleure, comme le smiley là => Sad . D'ailleurs, question philosophiques : un smiley qui pleure est-il un smiley ? Est-ce que "un smiley triste" n'est pas oxymorique ? Breeeef.

J'vous fait un p'tit "J'aime / J'aime pas" rapide. Enfin, rapide, ça peut être relatif. D'ailleurs, avec moi, beaucoup de choses sont relatives.
Alors, j'aime ... les PONEYS ! "Dans mon monde à moi, y a que des poneys. Ils mangent des arcs-en-ciel et ils font des cacas papillons !" Mais pas le vôtre. J'veux pas me faire violer par un . ._.

Sinon, j'aime bien lire. Oquewi. Ça passe des bons gros romans aux mangas en passant par ... les rps. Et oui.

Présentaion IG

La première chose qu'on remarque chez Raitsuyaga ? Son incroyable sourire, comparable à aucun autre ! Il semble presque sonore, tant il est immense et radieux. Et il semble incrusté sur le visage du jeune homme. Comme si il était impossible qu'il soit triste, ou en colère, et toutes autres émotions négatives qui tendent à empêcher les plus petits sourires de naître. C'est comme ça, c'est dans sa nature, il ne peut pas s'en empêcher. S'il est gêné ou nerveux, un petit sourire en coin se dessinera. S'il est joyeux, son rire explosera dans l'enceinte du village. Quant à le voir triste ... Cela n'est jamais arrivé à ceux qui l'ont approché ...
Mais un sourire ne suffit pas à toute une description, aussi joli en fusse le portrait.

Nous allons donc commencer cette description par des généralités.
Tout d'abord, Raitsuyaga est peut-être un peu plus grand que la moyenne, sans que cela ne soit non plus très visible : peut-être frôle-t-il le mètre quatre-vingt-cinq, peut-être un peu plus ... Bon, j'accorde le fait que pour les filles plus petites, ça peut paraître assez important. - Et je parle en connaissance de cause, mais je ne vais pas raconter ma vie. - Pas spécialement musclé, plutôt gringalet, cela ne signifie pas pour autant qu'il n'a aucune force. Ses légers muscles se dessinent surtout sous l'effort, puisqu'ils ne sont pas sollicités en d'autres moments. Il n'est pas du genre à jouer à "Regarde mes muscles, c'moi qu'en a le plus !". En revanche, on peut parfois voir ses bras et ses jambes égratignés, mais ça, c'est parce qu'il passe sa vie à l'extérieur et qu'il est un peu maladroit.

Pourquoi l'Akatsuki ?
Tué, Tué, Tué et encore tué bien sur mouahahah. Détruire pour ce sentir existe.
Du sang rien de mieux, le sang m'affole, le sang m’excite, le sang me rend joyeux.

Qu'apporterais a l'Akatsuki ?
Tel et la question, j'apporterais la folie, cette folie qui enivre mes combat.
La fourberie, attaque par derrière pour une mort douce et lente.
J'apporterais le sang des kages et bien plus leur famille, enfants, et femmes.
Quand au Bijuu juste une seul chose leur pouvoir, si destructeur que même Kaguya en tremble.

RP
Je vais laisser Raitsuyaga vous raconter son histoire, parce que j'ai la flemme de tout dire et qu'en plus il arrête pas de m'interrompre, alors autant qu'il serve à quelque chose, ce boulet.

"Ah tu vois, t'as besoin de moi des fois. Bon, allez, j'y vais ..."

» Je suis né il y a 17 ans de ça, le 21 mars, soit le premier jour du printemps. Mon père était de Konoha, ma mère Ame. Elle était en voyage d'affaire et avait rencontré ce ninja lors d'une sortie dans un bar. En gros, elle est restée à Konoha avec ce mec qui lui plaisait alors qu'un autre l'attendait en Ame. Bref, j'suis pas là pour raconter la vie de mes parents, mais la mienne.
» Ils m'ont appelé Raitsuyaga, parce que c'était aussi le nom du grand-père de mon père. A l'academie on m’appelait Raitsuyigi, et c'est pas sympa, parce que c'est un nom féminin, alors que j'suis un mec. Mais avant d'aller à l'academie, il s'est passé des choses. J'ai été un bébé, puis j'ai grandi un peu, j'ai appris à marcher, à parler, à rigoler et j'ai eu des dents aussi. Une petite-enfance normale, quoi. Avec des peluches, des parents qui t'aiment, tout le délire t'as vu.

Je pense que tout a commencé à se dégrader quand je suis entré à l’académie. J'avais dix ans, quoi. C'est aussi le moment où ma mère est rentrée à Ame, en laissant à mon père l'gosse qu'ils avaient eu ensemble. Gosse qui ressemblait trop à sa mère pour qu'il puisse le supporter. J'm'en suis pris des coups, ça j'peux vous le dire. La moindre bêtise était punie. Et tout devenait une bêtise. Même respirer était devenu une sacré connerie. Et quand je souriais, je me prenais encore plus de coups que d'habitude. Alors, petit à petit, je l'ai perdu.
» Arrive le moment où tu tombes dans un puits de désespoir, et t'as aucune envie de te relever pour te prendre d'autres coups, crois-moi. Alors j'suis parti. J'ai quitté mon "chez-moi" quand j'avais ... allez, treize ans ? Parce qu'il blessait mon esprit et mon corps, mais pas mon visage ni mes jambes. Ça devait pas être visible. L'été je me faisais moins frapper. Alors j'aimais bien cette saison.


J'suis arrivé dans un drôle d'endroit. Une dame m'avait prise par la main et m'avait emmené avec elle. Je la connaissais bien, c'était la boulangère. Vous savez que les boulangères sont aussi des directrices d'orphelinat ? Ben maintenant oui, j'ai envie de dire. Bref. J'suis vite devenu autonome, t'façons les autres enfants pouvaient pas me sentir. Y avait que les adolescentes qui m'aimaient bien. Elles disaient que j'étais mignon, et elle me faisait des câlins et elles me donnaient des bonbons. Maintenant que j'y pense, c'est peut-être pour ça que les autres de mon âge m'aimaient pas. Ah, j'm'en suis pris des coups dans cet orphelinat. Mais j'acceptais tout, sans broncher, et en positivant. J'étais plus dans le désespoir. Une p'tite flamme s'était mise à vaciller dans mon coeur.
» Après deux ans et 7 mois, je me suis fait adopter. C'était un couple de Iwa, qui avaient l'air normaux. La femme était superbe, le mari était un athlète. Ça se voyait sur son visage, c'était écrit en caractère gras sur son front. Mais non pas littéralement, andouille ! Bref. Ils m'ont accueillis chez eux, comme si j'étais leur gamin depuis toujours. Et j'ai réappris à sourire. J'ai oublié mon ancienne vie, je l'ai refoulé bien au fond de moi-même, pour être capable de sourire toujours. C'était un affront, autrefois, de sourire. J'en ai fait mon arme contre le monde ...

Mon enfance, de mes 13 ans à mes 15 ans, s'est passé comme ma vie ne s'était jamais passé : parfaitement bien. Mes parents adoptifs étaient gentils comme tout, surtout ma mère. Elle me couvrait d'attention, et j'dois avouer que ça m'déplaisait pas. J'avais des bonnes notes, ils étaient fiers de moi. J'avais des cadeaux à mon anniversaire, et autre chose que des coups de poings dans le visage pour mon anniversaire.

Puis l'adolescence est arrivée. Et avec, tout les trucs hormonaux qu'on sait. J'voyais mes amis avec des filles. J'voyais mes amies avec des garçons. Moi, j'étais pas tellement intéressé par l'amour. Je me contentais de profiter de la vie comme un fou tant que je le pouvais. J'suis toujours resté un peu gamin dans ma tête, ça a du commencer à ce moment.
Mais bon, il a fallu un jour que l'amour me tombe dessus. J'avais 20 ans, et l'amour se présenta sous le visage adorable d'une certaine Leena. Mais bon, à la limite on s'en fiche, j'suis resté quoi ... 4 mois avec elle, peut-être.
Ma première relation sérieuse se fit avec un garçon. C'était il y a deux ans, j'avais donc 18 ans. Il s’appelait Kassuya. Il était spécialement beau, et mystérieuse mais on partageait des tas d'idées. On avait en commun notre caractère de fou et un sourire quasi-permanent.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Aratsuchi

avatar

Messages : 13
Date d'inscription : 04/03/2016
Localisation : Chef Akatsuki

MessageSujet: Re: Mais encore, être fou n'a jamais empêché personne d'être une personne bien.    Jeu 28 Avr - 16:01

Hum ... Tu m'plait !! Jte prend ! (c'est donc un positif ) Ça change de d'habitude ça fait plaisir Very Happy


Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
 
Mais encore, être fou n'a jamais empêché personne d'être une personne bien.
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» Le sablier du temps...
» Ce que personne ne sait, ce que personne ne saura jamais.
» Cry me a River {Tallulah}
» Les batailles de la vie ne sont pas gagnées par les plus forts ni par les plus rapides, mais par ceux qui n’abandonnent jamais.
» Oublie ce qui t'a blessé dans le passé, mais n'oublie jamais ce qu'il t'a appris

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Naruto Shippucraft :: Organisations : :: Akatsuki :: Archives-
Sauter vers: