Naruto Shippucraft


Naruto Shippucraft 2 ! FERMER
 
AccueilAccueil  GalerieGalerie  FAQFAQ  RechercherRechercher  MembresMembres  GroupesGroupes  S'enregistrerS'enregistrer  ConnexionConnexion  

Partagez | 
 

 Fanfiction: Une sombre menace, pour le monde de Shippucraft ? Chapitre 7

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
Invité
Invité



MessageSujet: Fanfiction: Une sombre menace, pour le monde de Shippucraft ? Chapitre 7    Ven 22 Aoû - 13:20

Coucou !
Tout d’abord, ‘Ze suis désolé pour ces deux semaines de retard, j’ai eu mon petit dépars en vacance, et je n’ai pas eu le temps d’écrire !
Quoique, je dis ça, mais je débute l’écriture de ce chapitre le dernier jour de mes vacances … C’est un moyen comme un autre d’avoir un souvenir original de ses congés ^^
Donc pour me faire pardonner, je vais vous publier un chapitre aussi gros que 3 réunis ! Ça part d’une bonne intention, et d’un excès d’imagination suite à  mon retour d’Angleterre ! … c’est ça, cachez votre joie ><
Passons au chapitre, bonne lecture !



Une sombre menace, pour le monde de Shippucraft ?



Chapitre 7 : C’est l’histoire de …


Naruto : Eh, eh, dites, prof’, on est censé allé où en fait ?

Kakashi : Dans mon petit jardin secret.

Naruto : Votre maison ne comporte pas

Kakashi : Es-tu bête à ce point ?

On put entendre quelques légers rires de la part de Saï, et quelques légers mots ou phrases incompréhensibles de la bouche d’Hinata.

Saï : On peut dire que Naruto est aussi bête qu’habituellement, Kakashi-Sensei.

Naruto : Répètes un peu, le « sans-émotions » ?

Hinata : Ca-Calmez vous … On est cen-censé s’entrainer ensemble par la suite, il … il ne fau-faudrait pas se disputer …

Kakashi : Enfin une parole censée dans ce groupe, d’ailleurs nous sommes arrivés.

Effectivement, on peut dire qu’ils ont achevés leur route. Leur demi-heure de marche les as amenés face à un rocher, à l‘extérieur de Konoha, aux alentours de la forêt des Nara. Cependant, il n’y avait rien de surprenant, rien de spécifique à un entrainement spécial, rien du tout … excepté ce rocher … ce grand rocher, semblable à ceux que le Tsuchikage a pour habitude de s’entourer lorsqu’il s’énerve … il est terrifiant, c’vieux-là !

Naruto : Ah, j’y suis, …

Kakashi : Non, il ne faudra pas exploser ce rocher à coup de poings pour perfectionner son taijutsu et améliorer la solidité des os les plus utilisés durant les combats.

Naruto : Vous n’y êtes pas, je pensais que le chemin serait derrière …

Saï avait ré-adopté son vieux sourire, son vieux faux-sourire que la jeune Hyuuga ne connaissait pas encore, ce qui lui valut quelques frissons durant lesquels elles imaginaient ce qui pouvait faire autant sourire notre artiste.

Kakashi : Tu as vu juste, bravo !

Le prof’ exécuta une multitude de sceaux avant d’apposer sa main sur l’imposante roche. Ce qui eut pour effet de la fissurer en quelques secondes, laissant un son de roche brisé s’infiltrer dans les oreilles des jeune Ninjas.

Kakashi : Entrons.

Les trois mousquetaires : Hai !


[***Du côté de la boutique florale des Yamanaka***]


Ino : Tu penses qu’elle y arrivera ?

Sakura : Difficile d’en être sûre …

Kiba : A mon avis non, elle s’évanouira au premier rapprochement.

Ino : Ne dis pas ça, Hinata n’est plus la même qu’avant, ces trois années l’ont fait grandir, murir.

Sakura : Oui, elle y arrivera. La question est …

Kiba : Quelle sera sa réaction …

???: Aller, on s’y remet, il n’y a pas une seconde à perdre, merci de ton message Kiba, tu peux disposer.

Les Kunoichis : Hai, Tsunade-sama.

Kiba : Hai.


[***Dans un lieu douteux, avec un prof’ douteux et des jeunes jeunots***]


Naruto : C’est ça votre lieu de secret …

Saï : C’est …

Hinata : Magnifique !

Derrière cette roche tout aussi douteuse se cache une caverne immense, éclairé par des torches visiblement placés depuis plusieurs années. Des escaliers directement liés à l’entré descendent pour s’enfoncer aux côtés d’une cascade d’eau limpide. Le spectacle qui s’offrait à eux était éblouissant, l’eau longeait le long du fleuve supérieur pour venir s’écraser au bas de la cascade, laissant l’eau éclabousser les rochers des alentours. Les arbres positionnés aux côtés des escaliers paraissaient jeunes et pleins de vie. L’assemblage naturel que contient la caverne de Kakashi est surprenant. Un seul mot vint à immédiatement à l’esprit de nos deux jeunes Shinobis : « Magnifique ». Notre jeune Hyuuga, elle, les avait dépassés au niveau du temps de réaction, qu’il soit morale ou physique :

Hinata : Kakashi-Sensei, j’imagine que v-vous n’avez pas choisis cet... cet endroit au hasard ?

Kakashi : Très bonne remarque, Hinata. Effectivement, cet endroit aura des effets bénéfiques sur l’entrainement que je vous ais concocté. Mais pour cela, je dois tout d’abord-vous conter une petite histoire vous concernant.

Saï : Nous vous écoutons.

Kakashi : Très bien, je vais donc commencer par toi, Saï. Tout d’abord, tu dois surement être au courant, mais si tu as intégré la racine, c’est par ce qu’elle recrutait des orphelins talentueux dans les arts Ninja. Ce qui implique donc le fait que tu es orphelin. Tes talents aux arts et au NinJutsu sont liés, et cela via don héréditaire. Tu es le dernier descendant de ta famille, de ton clan dont le nom nous est inconnu. Toi, Naruto, tu es le fils de Minato Namikaze, …

Naruto : L’homme mort, mais pas trop …

Kakashi : Oui, l’homme mort, mais pas trop … et le fils de Kushina Uzumaki, ta mère. Comme tu le sais surement, les Uzumaki se sont dispersés à travers le monde suite à la destruction de leur île. Nous ne connaissons pas les lieux où certains se cachent encore, mais nous te connaissons toi, Naruto Uzumaki. Aussi, tu es le Jinchuriki de Kyu… Kurama, ce qui fait de toi … je te le dirais après, pour que tout le monde puisse suivre. Passons à toi, Hinata. Peu importe ce que Neji ou Hanabi laisse penser, tu es l’héritière sanguine du clan Hyuuga, et tu as la gentillesse requise pour aller par-delà tes convictions. Ce qui t’implique également dans ce trio que vous formez. Maintenant, la question que vous vous poser est surement : « Pourquoi nous a-t-il réuni ? »

Naruto : Ouais, sauf qu’il manque le « bordel » à la fin.

Saï : On peut également qualifier notre conversation de « bordel » … C’est pas drôle.

Kakashi : … Bref, je vais maintenant vous raconter une petite histoire qui va répondre à toutes vos questions. Vous savez qu’à l’époque de nos ancêtres, Hashirama Senju et Madara Uchiha, les guerres entre clan étaient prédominantes dans ce monde. Les Senju et les Uchiha étaient, d’ailleurs, souvent appelé pour servir à ces guerres : les Uchiha les engendraient, et les Senju les arrêtaient. Or, vos trois clan existaient également à l’époque, et cela est surement valable également pour toi Saï, tu comprendras dans quelques secondes, car il n’y avait pas uniquement Madara et Hashirama qui faisaient parler d’eux, un trio de trois jeunes Shinobis étaient également célèbre, de par leur courage et leur volonté. L’un maniait l’art en son aspect général, et s’en servait en le pratiquant en tant que NinJutsu, un autre se battait au corps-à-corps, utilisant le clonage pour une utilité dérivé, utilisant des Jutsus qui nécessitaient l’aide de clones, celui-ci était un Jinchuriki. Et le dernier, ou plutôt, la dernière, possédait des yeux blanc ocre, d’une couleur profondément blanchâtre, mais ces-derniers lui servaient d’armes durant ses combats. Alors que beaucoup de clan firent appelle à leur service, eux n’acceptèrent les requêtes que de ceux qui désiraient faire cesser une guerre. Leur volonté était fixé, leur quête en cour d’accomplissement et leur objectif quasiment atteint : la paix. Mais un jour, alors que le clan Sarutobi, allié aux Senju, implora leur aide, il se trouva qu’ils étaient tous les trois dans leur clan respectif. Oui, ils se séparaient une journée par an pour revoir leur amies, frères ou parents. C’est donc contre leur volonté qu’ils se résignèrent à se battre aux côtés des Sarutobi. Notre jeune utilisateur de clones se dépêcha et accouru jusqu’à l’enceinte des Hyuugas.  Cependant, celle-ci s’était déplacé vers la demeure du jeune artiste, qui à son tour s’était déplacé en direction de l’île du jeune utilisateur de clone. Ainsi, une fois que chacuns eut la confirmation de l’absence de la personne cherchée, ils se dirigèrent tous au lieu de rendez-vous des Sarutobi, espérant s’y retrouver une fois sur place. Ils avaient vu juste car ils s’y retrouvèrent, mais ce n’est pas les Sarutobi qui les attendaient, mais les Uchiha, cherchant surement à les éradiquer sur la demande d’une quelconque personne. Ainsi s’engagea un combat sans merci, avec de lourdes pertes du côté des Uchiha, et la mort de nos trois Ninjas. Vous aurais donc compris que je ne vous ais pas amener ici, tous les trois sans raisons.

Naruto : Donc si j’ai bien compris, je vais devoir rentrer dans Hinata !

Hinata : [se cachant rapidement les yeux derrière ses mains et se retournant, faisant dos aux trois autres] Ah, euh …

Saï : Ne t’inquiète pas, Hinata, j’ai pu constater aux bains publics que Naruto est normalement constitué, pour un garçon.

Hinata : [dont la couleur de peau semblait plus rouge que son sang lui-même] Ce n’est … non, enfin pas ce … ce qu…

Kakashi : C’est pas tout à fait ça, mais … bref, commençons, j’aimerais que vous appreniez à vous battre comme eux, car vous posséder un talent u moins équivalents à ces-derniers, j’en suis certain.

Hinata : En parlant de talent, qu’a-qu’avaient-ils de spécial ?

Kakashi : Ils avaient un esprit d’équipe comparable à celui dont vous faites tous preuve, leur esprit tactique était aussi appliqué que celui de Shikamaru, leur puissance au corps à corps n’avait rien à envier à Lee, leur formation d’équipe avait un niveau équivalent au trio Ino-Shika-Chô, mais surtout …

Saï : Surtout ?

Kakashi : Ils possédaient un talent spécial, qu’ils pouvaient user à la seule condition d’être réunis. On l’appelait le « Eyenton », qu’ils pouvaient utiliser en combinant leur nature de chakra, à savoir, le futon, le doton et le suiton. En formant des sceaux spécifiques dont certains se forment avec la main de plusieurs membres du trio, ils pouvaient utiliser l’Eyenton. Ces techniques étaient d’un tel niveau que la plupart des clans étaient prêt à payer pour n’avoir qu’une once d’amitié envers eux. Assez parlé, je vais vous aider durant les cinq heures qui suivent, ensuite nous irons manger dans un restaurant bien classé de Konoha, j’aimerais vous offrir quelque chose pendant que je le peux, car demain, ce sera tellement intensif que vous regretterais de m’avoir connu un jour … J’en profiterais pour m’entretenir avec ton père, Hinata.

Hinata : D-D’accord

Kakashi : Commençons, j’aimerais que toi, Naruto, tu fasses …


[***Dans le bureau de l’Hokage***]


Tenten : Neji, une lettre de Suna est arrivée.

Neji : Montres-moi ça … Oh God, Akifumi a fait du très bon travail, visiblement … alors comme ça, il a réussi à construire une alliance face au prophète avec deux des trois pays restants … seul Iwa a demandé un peu de temps supplémentaire avant de fournir une réponse valable, suite au départ de leur Tsuchikage … Il a été plus que rapide, visiblement … préviens Tsunade, Kakashi et tous les autres Sensei en charge d’entrainement, ainsi que tous les Shinobis qualifiés du village, la contre-attaque est proche. Je n’aime pas trop les guerres inutiles, mais celle-ci, au contraire, est utile, alors il faut que les entrainements en cours soient fructueux … *surtout le-leur*.

Tenten : *Il prend de bonnes initiatives plutôt rapidement* Hai !


[***De retour au lieu douteux**]


Naruto : Prof’, ça fait déjà deux heures qu’on s’entraine, et je ne vois toujours pas comment je suis censé m’y prendre, moi !

Kakashi : Effectivement, Hinata et Saï ont déjà remplis leur part du travail d’équipe au niveau des sceaux combinés, mais toi, c’est plus dure, tu n’as que deux mains … Il te faudrait regarder à droite et à gau…

Naruto : Vous auriez pu me dire la solution plus tôt, Kakashi Sensei …

Kakashi : [Souriant d’un sourire nié] Aller, essaie.


[***Dans le bureau du Kazekage, à Suna***]


Temari : Gaara, où est Akifumi ?

Gaara : Il n’est pas dans son bureau ?

Kankuro : Visiblement non. J’ai entendu Baki dire qu’il s’est dirigé vers la résidence des éleveurs d’oiseaux messager en s’écriant que c’est important.

Akifumi : Gaara, Kankuro, Temari,  ça y est, on a réussi.

Temari : [Qui fit un saut de joie non-intensionnel] Iwa est des nôtres ?

Akifumi : Oui, ils acceptent en dépit des souffrances qu’ils ont eux aussi enduré à cause des actes de Yoyami…

Temari : C’est génial !

Kankuro : Mais il y a un léger souci.

Gaara : Nous venons tout juste d’envoyer un message à Konoha, il va falloir envoyer un autre oiseau et patienter 2 jours. Aussi, quand contre-attaquons-nous ?

Akifumi : Nous avons laissé un mois à chaque pays, de quoi se préparer financièrement aux achats d’armes et d’entrainer comme il le faut certains Shinobis.

Kankuro : Que pourra faire un misérable mois d’entrainement, alors que certains sont des Ninjas depuis plusieurs années ?

Akifumi : Rien en soit, sauf, comme je l’ai dit, pour certains Shinobis.

Gaara : Je vais envoyer le message à Konoha.

Akifumi : Hâtons-nous …


[***Du côté de Naruto***]


Naruto : Ca y est !

Kakashi : Très bien, nous pourrons dès demain passer aux conceptions de Jutsu Eyenton, aux tactiques à adopter et aux formations. Mais pour le moment, allons à Konoha, chose dite chose due, je vous offre le restaurant.

Saï, Hinata et Naruto : Super !


[Quelques minutes plus tard, en face des portes de Konoha]


Kakashi : Nous voilà devant Konoha, le restaurant n’est plus très loin.

Naruto : Eh, dites, dites, Kakashi-Sensei.

Kakashi : Oui ?

Naruto : Vous pensez que l’on pourra vaincre l’ennemi avec votre trio douteux ?

Kakashi : Si Hinata et Saï sont avec toi, j’en suis convaincu.

Cette dernière phrase eut un effet différent sur chaque petit jeunots, Naruto eut un petit rire, Saï prit un sourire à moitié faux et Hinata souri uniquement.

???: Eh, Narutoooo !

Naruto : Ah, Sakura !

Sakura, accompagnée d’Ino se rapprocha du petit trio et du prof’. Cependant, leur attention semblait pointée sur Hinata, qui se fit fixée du regard par les deux nouvelles interlocutrices. Très vite, leur regard se tourna vers Saï, Kakashi puis Naruto qui ne comprit pas trop l’attitude des deux Kunoichis.

Sakura : Alors, cet entrainement, comment ça s’est passé ?

Naruto : A merveille, Kakashi nous a appris deux-trois trucs, puis je suis rentré dans Hinata.

Sakura et Ino eurent un cris de surprise avant de se ressaisir.

Ino : Tu n’étais pas censée aller aussi loin, Hinata …

Hinata : [plus honteuse que jamais] M-mai-ais … je …

Sakura : Et je vois que le prof’ est dans le coup, lui aussi …

Kakashi : [Qui passa de l’état « riant » à « gêné »] Euh, vous n’y êtes pas, je …

Saï : Ne t’inquiète pas, Sakura, j’ai pu constater aux bains publics que Naruto est normalement constitué, pour un garçon.

Sakura & Ino : Ce n’est pas si rassurant que ça, en fin de compte …

Kakashi : Passons à autre chose, vous venez manger au restaurant avec nous ?

Sakura : C’est vrai que c’est la moindre des choses, après ce que nous avons entendues …

Ino : Il vous faudra aussi payer pour espérer être pardonné.

Kakashi : [Désespéré] Ok, ok …

Et c’est ainsi que notre petit groupe, dans une ambiance originale et différente des autres fois, partit en direction du restaurant dont parle Kakashi depuis plusieurs heures. Sur le chemin, on put observer deux groupes : Kakashi qui s’était réfugié avec Saï et Naruto, et Hinata qui jouait son rôle de caméléon devant Sakura et Ino, qui parlaient sans fin.

Sakura : Nous ferons en sorte d’espacer Kakashi et Saï…

Ino : Non, j’éloignerais Saï toute seule Sakura.

Sakura : *elle ne sait vraiment pas qui il est … la pauvre* Si tu veux, et nous vous laisserons être à côté, ils n’y verront que du feu, tu verras !

Hinata : D’acc-D’accord … Mais je-je ne pense pas que-que j’y arriverais …

Sakura : Tu es forte, Hinata, tu y arriveras à coup sûre.

Ino : Ne t’inquiètes pas, c’est pas compliqué, « salut », « ça va », « je t’aime, Naruto » et des bisous, et le tour est réglé, surtout avec Naruto …

Sakura : On t’aidera s’il le faut !
Hinata : D’accord …

Saï : Vous parlez de quoi, au juste, Sakura a l’air de prendre gout à la converation.

Sakura & Ino : [Comme si tout devenait clair, comme si la raison de l’être humain leur était parvenue] Ah !

Sakura : Saï,

Ino : Tu veux bien accomplir quelque chose pour nous, s’il te plait ?

Saï : Je vous écoutes.

Nexos : Salut les filles !

Sakura : Ah, Nexos, salut.

Nexos : Vous voulez …

Sakura & Ino : Non !

Nexos : D’accord …

Saï : Sinon, c’était quoi, ce que je suis censé accomplir pour Hinata ?

Sakura : [à Ino, à voix basse] J’avais pourtant dis « pour nous ».

Ino : [à Sakura, à voix basse] Je pense qu’il n’est pas bête.

Sakura : [à Ino, à voix basse] Bête non, mais sans émo…

Hinata : J’aimerais que tu m’aide à …

Saï & Ino et Sakura révoltées : A ???

Hinata : A avouer certaines choses …

Saï : J’ai lu dans un livre sur les relations entre les sentiments humains et les réactions du corps que rougir témoignent la gêne ou l’amour, Naruto te gêne-t-il, Hinata ?

Hinata : [Avec une couleur de peau d’un rouge croissant chaque minute] Non …

Saï : Alors tu …

Kakashi : Nous sommes arrivés, les enfants.

Naruto : [plissant les yeux] « Restaurant du batifolage » … ‘conais pas.

Sakura : Je me demandais quel nom pourrait-il avoir, mais j’étais loin de m’imaginer ça !

Naruto : Nexos m’avait parlé d’un restaurant louche qu’il avait trouvé lors de ses activités matinales, il m’avait dit que Kakashi adorerait … Je pense qu’on l’a trouvé.

Saï : C’est plus que probable.

Kakashi : Bon, on entre ?

Tous : Ok !

Une fois entré, nos jeunes protagonistes regardèrent l’intérieur avec intention. Ce n’était pas aussi louche qu’il le pensait. La décoration était d’un style oriental, original pour un restaurant. C’était un lieu plutôt simple, mais spacieux. Il n’y avait aucunes allusions apparentes aux livres pas nets que Kakashi lit. Jiraya a surement du faire quelque chose, c’était sûre, mais rien n’en laissait paraitre. La question la plus évidente devait être posée : « Pourquoi ce resto’ porte-t-il ce nom [bordel] ? » Mais pour éviter d’entendre une fois de plus des choses louches, personne ne la posa.

Kakashi : Assieillez-vous.

Naruto : C’est fait.

Ino : Choisissons, qu’y a-t-il d’intéressant … Oh, je comprends …

Sakura : Vous n’avez pas osé …

Saï : C’est quoi, ce « by Jiraya » à la fin de chaques plats ?

Kakashi : Disons qu’il a un jour fait partie du personnel …

Naruto : D’où le nom du resto’ …

Kakashi : Surement …

Sakura : [à Saï, à voix basse] Voilà ce que tu dois faire …

Naruto : Il n’y a pas de ramens ?

Kakashi : Si, si, regardes bien.

Naruto : Je regarde bien, justement …

Saï : [à Sakura, à voix basse] D’accord.

La soirée se continua normalement, avec des dialogues, des rires et d’autres … Mais une fois le moment fratricide du dessert arrivé, Saï se mit légèrement à part avec Naruto, de façon à ce que seul lui peut entendre ce qu’il va lui dire, même si Hinata est juste à côté du blond.

Saï : Dis, Naruto, que penses-tu d’Hinata ?

Naruto : Ce que je pense … d’Hinata … C’est-à-dire que … pourquoi cette question soudaine ?

Saï : Est-ce que tu l’aime, oui ou non ?

Naruto : *Ou là, il veut m’entendre dire certaines choses lui …* Et bien …

Il ne parvint pas à finir sa phrase et laissa quelques rougeurs apparaitre au niveau de ses joues, ce qui servit de réponse à Saï, en quelque sorte.

Saï : Est-ce que tu la trouve gênante ?

Naruto : Non, pas du tout … c’est juste que toutes ces questions, c’est louche. Tu la trouve gênante, toi ?

Saï : [Qui eut enfin sa réponse, enfin, l’autre moitié … les deux morceaux, quoi !] Tu sais, il n’y a pas de honte à l’aimer.

Naruto : Rhaaa, mais qu’est-ce que tu veux savoir, à la fin ? Si j’aime Hinata ? je suis perdu, moi !

Il avait parlé un peu trop fort, peut-être … Tous les membres du comité de Shinobi de Konoha se retourna, étonné de cette déclaration soudaine de la part du blond. Seul Hinata se cacha derrière ses mains, comme durant première rentré de Naruto chez elle … [je m’égare] à la différence qu’elle entrouvrit deux doigts, pour pouvoir voir tout de même. Un léger sourire lui apparut aux lèvres, sans qu’elle puisse s’en expliquer la raison.

Sakura : Tu as une réponse ?

Naruto : Une réponse à quoi ?

Ino : A la question que t’a posé Saï !

Naruto : C’est de plus en plus louche … et pour la réponse, et bah …

Saï : J’ai lu dans un livre sur les relations entre les sentiments humains et les réactions du corps que rougir témoignent la gêne ou l’amour, mais Naruto m’assure qu’Hinata ne le gêne pas, alors tu as ta réponse, Sakura.

Kakashi : *Qu’est-ce que je fous là, moi …*

C’en était trop pour elle, alors les bonnes habitudes lui revinrent à l’esprit, malgré ses efforts pour ne plus y penser. Et ce n’est pas tout, ces habitudes prirent le dessus sur Hinata, visiblement, qui s’évanouit sous le choc, laissant son corps, inconscient, mais son sourire était comme scotché à elle et ne désirais visiblement pas se détacher d’elle.

Naruto : [Rougissant également à vue d’œil] Saï, tu …

Kakashi : *Je devrais surement intervenir, là …*

Ino : Que c’est romantique ! L’abruti amoureux qui n’ose pas avouer ses sentiments à la douce, gentille et timide princesse, qui s’évanoui suite aux révélations faites par l’un des valets du Baka au sujet de son amour …

Sakura : Tu aurais pu mettre un peu plus Naruto en valeur, non ?

Ino : Non.

Naruto : Je suis censé le prendre comment ?

Saï : Je pense que ce n’était pas censé te complimenter.

Naruto : J’en étais sûre !

Sakura : Abruti …

Saï : Il faut choisir, « Baka », « crétin » ou « abruti » ?

Ino : Les trois en même temps, j’imagine.

Naruto : Et si on s’occupait d’Hi …

Kakashi : Et si on s’occupait d’Hinata ? Vous semblez vous ficher d’elle, qui est inconsciente.

Naruto : C’est justement ce que …

Ino : La suite : Face à l’évanouissement de la belle, le « Baka crétin abruti » eut une soudaine pensée de l’aider, mais il fut devancer par son Sempai, qui lui vola le rôle du prince.

Kakashi : [qui eut un réflexe nerveux visible au niveau de son œil] Attends, tu n’y es pas, je ne suis …

Naruto : Kakashi, alors comme ça, vous vous intéressez aux petites filles, maintenant ?

Sakura : Hinata n’est pas une « petite fille », crétin charmant, mais une adolescente, tout comme toi, baka.

Naruto : Sensei, alors comme ça, vous vous intéressez aux adolescentes, maintenant ?

Saï : C’est de la pédophilie, Sensei.

Kakashi : Mais non, je ne …

Naruto : On en reparlera après mon entrainement, « prof’ pas net » !

Saï : Je pense que je devrais aider Naruto, j’ai lu dans un livre que …

Naruto : La ferme !

Saï : Ok.

Ino : Le prince, vexé, décida de s’attaquer à ce nouveau prétendant, une fois son entrainement avec celui-ci en tant que Sensei fini … Ah non, en fait, t’es juste co*, Naruto.

Naruto : Je suis censé le prendre comment ?

Saï : Je pense que ce n’était pas censé te complimenter.

Naruto : J’en étais sûre !

Kakashi : Ça suffit, occupes-toi d’Hinata Naruto, pendant ce temps, prenez votre dessert et arrêtez vos querelles enfantines !

Ino : Pour vous faire pardonner de votre acte de pédo…

Sakura : Ino, il y a un point qu’il ne faut pas dépasser.

Ino : … acte d’amour envers une adolescente, vous nous paierais deux desserts chacuns.

Sakura : Je t’autorise exceptionnellement à dépasser le point infranchissable.

Kakashi : *Comment fait l’oncle Asuma pour la supporter ? Il doit surement se faucher …* Ok, ok, mais après, vous oubliez vos délires d’amour louches.

Ino & Sakura : Peut-être …

Naruto : [secouant légèrement Hinata] Hinata ? Hinata ! Hinata, tu m’entends ?

Saï : Comment veux-tu qu’elle t’entende alors qu’elle est inconsciente ? C’est contre la nature hum…

Naruto : la ferme !

Saï : Ok.

Naruto : [secouant légèrement Hinata, une nouvelle fois] Hinata ? Hinata ! Hinata, tu m’entends ?

Il faut croire que le manque d’intervention de la part de Saï eut un effet mystérieux et plutôt positif au groupe de Ninja, car Hinata aux bois dormants se réveilla doucement, ouvrant délicatement ses yeux ocres, prenant le temps de dévisager Naruto du regard. Avant d’avoir une quelconque réaction, elle essaya de se rappeler des évènements précédents ; de ce qui s’était passé avant son évanouissement, et alors c’est uniquement lorsque tout lui revint en tête que …

Hinata : [rougissant de nouveaux, c’est incroyable comment la nature de cette petite est étrange …] *C’est Naruto, il … il est si près de moi, j’aurais pu tenir le coup s’il … si Saï n’avait pas … euh …* Naru… to … AH !

Naruto : Ou… Kakashi Sensei, ça existe, les forfaits illimités de temps éveillé après évanouissement ?

Kakashi : Attendons d’abord l’arrivée des téléphones, on en reparlera d’ici-là.

Naruto : Ok ! Cela n’empêche pas le fait qu’Hinata s’est ré-envola pour le monde des rêves.

Saï : Je pensais que c’était le monde des Bisou…

Naruto : La ferme !

Saï : ok.

Ino : Ca y est, Sempai.

Kakashi : Qu’est-ce qui est … euh, qu’est-ce qui y est … est y est … ?

Sakura : l’addition pour le repas que vous avec gentiment décidé de régler !

Kakashi : *Misère, Je comprenais encore ce que voulait dire Shikamaru au sujet des femmes, mais je ne savais pas que cela marchait aussi avec les ados’ de l’âge de son âge …* je me demande vraiment comment Asuma fait pour se nourrir, se loger et tout ce qui va avec … Mendie-t-il ?

Ino : Ça lui arrive, quand il perd au Shôgi avec Shika, qu’il est en compagnie de Chô et qu’il oublie de prendre un bouquet de fleurs pour Kurenai. C’est durant ce genre de situation qu’on lui met la vie dure, à l’oncle Asuma !

Naruto : Tu es vraiment sans pitié.

Ino : Disons que je ne le suis pas avec les hommes qui n’offrent pas de bouquets à leur petit amie … Alors fais attention, Naruto, je peux me montrer dangereuse quand je le veux !

Naruto : Mais je … enfin … c’est-c’est-à-dire … euh …

Sakura : Mon pauvre Naruto, ton amour pour Hinata te fait bégayer comme elle !

Saï : J’ai lu dans un livre sur les relations entre les sentiments humains et les réactions du corps que bégayer ans avoir de problème au niveau de l’articulation, ni en avoir l’habitude depuis la naissance témoigne la gêne ou l’amour également, Hinata te gêne-t-elle, Naruto ?

Naruto : Non, elle ne me gêne pas du … Saï, tu ne vas pas recommencer !

Sakura : Deux preuves à la suite, je te conseille de filer à la boutique Yamanaka, une fois que Kakashi aura payé l’addition !

Kakashi : [dont les yeux débordaient de sa tête] *Mais qu’est-ce qu’elles ont bien pu manger ? 600 ryos, Asuma en dépensait 300 au maximum quand Chôji était affamé, alors 600, c’est inimaginable !* Je men … je m’en … je m’en occ-occupe …

Saï : J’ai lu dans un livre sur les relations entre les sentiments humains et les réactions du corps que bégayer ans avoir de problème au niveau de l’articulation, ni en avoir l’habitude depuis la naissance témoigne la gêne ou l’amour également. Ino et Sakura te gêne-t-elles, Sensei ?

Kakashi : Non, pas du … Oui, oui elle me gêne énormément !

Sakura : Soit on se fait passé pour des adolescentes aimées par un pédophile, …

Ino : Soit on vous gêne, ce qui est plus que mal poli de votre part.

Kakashi : Mais ce n’est pas vrai, Saï !

Hinata : [Qui visiblement s’était réveillé une nouvelle fois] Je ... ; euh …

Naruto : Tu ?

Hinata : Je-je crois que-que je vais all-aller me coucher …

Kakashi : Je dois justement m’entretenir avec ton père à ce propos, comme prévu, Hinata. Je vous laisse un clone, je vais lui parler avec mon vrai corps, l’inverse serait impolie. Kage Bunshin No Jutsu !

*pouf*, un nuage de fumé d’une épaisseur pouvant envelopper Kakashi en son intégralité apparut, puis disparu, laissant derrière lui un clone de Kakashi, debout, droit, paraissant plus sévère, cependant ce n’est évidemment qu’une impression.

Kakashi (original) : Je vous laisse avec mon clone qui paiera l’addition.

Sakura : Ce n’est pas bien de voler les gens, si un clone donne son argent, il disparaitra avec lui lors de la dissipation du Jutsu !

Kakashi (clone) : [à Kakashi (original), à voix basse] Grillé !

Kakashi (original) : *soupir* Le voilà, l’argent requis pour payer l’addition, donnez-le aux servants lorsqu’ils s’approcheront de vous, et ne vous enfuyez pas, ce serait du vol à leur égard, [il prit une pause, se rapprochant de Naruto et du reste de la bande, puis prit une tête à la « Screamer Yamato » et au mien.

Tous (sauf Saï, qui ne semblait visiblement pas connaitre la peur) : Hai !

Puis, le prof’ Kakashi s’en alla en direction de la sortie, ce qui est logique, le manoir des Hyuuga n’est pas dans l’enceinte du restaurant … Cependant, Naruto et Sakura eurent tous deux une phrase qui leur scinda l’esprit : « Quand il nous avait en tant que Genin, il y a 3 ans, il apparaissait et disparaissait dans un nuage de fumée, et là, il s’en va en marchant … Ahh, la vieillesse … » Pour Saï, Ino et Hinata, rien de leur vint à l’esprit, trop habitué à avoir un Sensei normal.

Kakashi (clone) : Bon, je vais te dire ce que voulait dire mon original par « m’entretenir avec ton père à ce propos ». Comme tu le sais, Hinata, nous avons quelques semaines devant nous, ainsi, tant que nous n’aurons pas de date fixe sur l’arrêt des entraînements spécifique, comme le vôtre, j’aimerais que nous restions sur les lieux durant les semaines à suivre, ainsi, nous travailleront intensivement, c’est d’ailleurs la raison de cette invitation au restaurant : profites-en. Pour Naruto, c’est pas compliqué, il n’a qu’à prendre lui-même l’initiative de rester. Pour Saï, rien de plus simple non plus, Danzo étant le chef de la racine, il est tout de même haineux envers notre ennemi, pour une raison qu’il n’a pas désiré dire, ainsi, Saï n’a qu’à prendre l’initiative lui-même, comme Naruto. Mais pour toi, Hinata, c’est plus compliqué. Etant dans un clan noble de Konoha, tu n’a pas le droit de t’absenter presque un mois, c’est la raison pour laquelle mon original est surement en train de s’entretenir avec ton père en ce moment, il espère, et moi aussi d’ailleurs, que ton père acceptera, si c’est pour le bien du village. Alors si tu veux toujours aller te coucher, attends que Kakashi reviennent, puis il viendra avec toi pour te raccompagner, chez toi où sur le lieu d’entrainement, nous verrons ça d’ici quelques minutes.

Naruto : Je vois … Alors on va devoir …

Saï : Dormir avec un crétin, un lover d’adolescent et Hinata.

Naruto : Oui, c’est pas très conseillé … euh, c’est qui le crétin dans ton histoire ?

Ino : Devines.

Naruto : Saï ?

Sakura & Ino : Oui !/ Non !

Ino : Sakura ?

Sakura : Je le mets en valeur, tu n’avais qu’à le faire durant ton histoire ^^

Ino : Tu veux que je la recommence, en le revalorisant ?

Sakura : je t’écoute.

Naruto : Eh, on se calme

Sakura & Ino : La ferme !

Hinata : Ca-calmez-vous …

Sakura & Ino : La fer-flemme, euh, non, enfin …

Rire général, ça faisait longtemps … Seul Kakashi, enfin, son clone, semblait ne pas rire comme le reste du groupe, peut-être se sentait-il de trop, clone ou non, il a le droit d’avoir des sentiments … sauf celui auquel tout le monde pense … C’est sur cette pensée qu’il se mit à rire, lui aussi, se demandant si être un clone de Kakashi, le Ninja copieur est un honneur, ou une honte, après ce repas …

Naruto : Bref, si on reparlait de … euh …

Semblant ne pas savoir quoi dire en suite, non pas par gêne (ni par amour), mais par manque d’imagination, Ino profita de la situation.

Ino : De ton amour pour Hinata ?

Naruto : Saï, je suis sûre que t’es dans leur coup louche !

Saï : [réputé pour être un menteur de qualité] Non, c’est faux, je n’ai jamais participé à leur plan louche pour te mettre avec Hinata.

Naruto : Ah, ouf … qu-que que quoi ?!?

Sakura : Baka …

Ino : Lequel ?

Sakura : Les deux …

Hinata : [n’ayant pas rougis, rupture de stock de la part des rougeurs, à quand la prochaine livraison ?] C’est … est-ce … est-ce que c’est vrai …

Sakura : Demandes au concerné … Eh, Naruto, dis à Hinata la nature de tes vrais sentiments !

Naruto : *Mais c’est pas possible, comment veulent-ils que je le dis, comme si de rien n’était, moi !* Mais c’est quoi ce délire !

Ino : Tu le fais exprès ?

Saï : Je pense, oui.

Sakura : Vient dehors Naruto, je dois te parler.

Kakashi (clone) : Voilà, gardez-la monnaie … Bon,

Ino : Non, restons encore quelques minutes, s’il vous plait !

Kakashi (clone) : *Pauvre Naruto … Je le plains* Qu’est-ce que vous voulez faire, en l’entendant dire qu’il aime Hinata ?

Saï & Ino : Rien de plus que l’entendre dire qu’il aime Hinata.

Kakashi (clone) : ‘Zete pas bien, vous les jeunes …

Quand Sakura et Naruto eurent dépassé la porte de la sortie, ils virent un Kakashi sauvage entrer, les saluant et ne comprenant pas trop la raison pour laquelle ces deux-là s’en aller, soupçonnant une dispute enfantine … Il alla s’asseoir aux côtés de son clone, le remerciant et le faisant disparaitre … Ainsi, tous les évènements ayant eu lieu sous l’œil affuté du clone se déplacèrent dans la matière grise du Sensei, stupéfait …

Sakura : Naruto, dis-le moi franchement, tu n’a personnes qui t’observes alors ne te gêne pas, que ressent-tu pour …

Naruto : Oui. Mais comment, comment dire ça, je ne la connais pas plus que ça, et si j’arrivais, Neji me tuerait …

Sakura : [Plus que stupéfaite, et prise d’une envie de parler au plus vite à la Hyuuga concernée] Tu es sérieux ?

Naruto : Oui …

Sakura : Alors tu n’as rien remarqué, même après ce qu’elle a fait pour toi ?

Naruto : Comment ça ?

Sakura : Abruti De Naruto, même après tous les sacrifices qu’elle a fait en ton honneur, tu ne l’a pas plus remarqué que ça … Hinata t’aime, Naruto, elle t’aime depuis toujours !


Et boom, je ne sais plus quoi dire alors je clos le chapitre !
Suis-je excusé ? trois chapitres en un, c’est … gros !
Alors je m’excuse du grand chapitre basé sur un sujet spécial, je crois que l’Angleterre m’a bizarrement inspiré, mais je tenais à faire ça, avant de passer aux choses sérieuses !
Comme d’habitude, postez des commentaires constructifs : j’accepte chaques critiques ! Ecrire un chapitre me prend de 6 à 10 heures … ah non, pour le coup c’est faux, celui-ci m’a pris beaucoup plus de temps, puisque j’avais commencé à rédiger le brouillon durant mes quelques heures de temps libres de vacances, et une fois que j’étais à peu près satisfait, à savoir, trois jours avant mon retour, plus de batterie sur le pc, et j’avais oublié de sauvegarder suite à quelques modifications … rien de grave, j’ai pu tout refaire en trois jours. Donc, celui-ci a dû me prendre … je dirais 24 heures heure pour heure, sans exagérer. Oui, 24 heures sur 12 jours, ce n’est pas énorme, mais comme je l’ai dit, j’ai usé mon temps libre dedans, ce qui signifie que j’avais également du temps « non-libre » !
Ecrire un commentaire prend moins de 24 secondes : D
Prochain chapitre :
Bref, c’est avec des yeux d’Asiatique épuisé plissant les pupilles  face au soleil levant que je vous laisse, en espérant que vous aurez =apprécié le petit (^^) chapitre de la semaine !
   Neji
Revenir en haut Aller en bas
 
Fanfiction: Une sombre menace, pour le monde de Shippucraft ? Chapitre 7
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» Fanfiction: Une sombre menace, pour le monde de Shippucraft ? Chapitre 1
» Fanfiction: Une sombre menace, pour le monde de Shippucraft ? Chapitre 4
» Fanfiction: Une sombre menace, pour le monde de Shippucraft ? Chapitre 3
» Fanfiction: Une sombre menace, pour le monde de Shippucraft ? Chapitre 5
» Fanfiction: Une sombre menace, pour le monde de Shippucraft ? Chapitre 2

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Naruto Shippucraft :: Le RôlePlay : :: Fanfiction-
Sauter vers: